<< Cahuzac en a marre | Page d'accueil | HADOPI - non ce n'est pas mort: ça bouge encore! >>

Apres le Costa Concordia et le Paris-Rio, un train en Espagne

Les catastrophes des moyens de transport en masse ne sont pourtant pas ma tasse de thé, mais là, on en tient une bonne, de calibre intéressant... Petit résumé donc: Un train déraille en Espagne sur une portion de voie limitée à 80kmh, le train roulait à 190kmh.

Bon, on se doute de la raison du déraillement.

Et on a un enregistrement du conducteur espérant

qu'il n'y aura pas de morts parce que je les aurai sur la conscience.

Bon, on se doute encore de la raison profonde du déraillement: Le conducteur n'avait juste aucune idée de ce qu'est un train. Aucune. Aucune.

Le train a percuté un pont à 190kmh... La force du choc a été tellement violente que certains wagons ont été projetés à 15 mètres de hauteur... Et le conducteur espère qu'il n'y aura pas de morts??? Mais c'est qui ce touriste?

Le rapport avec le Costa Concordia et le vol Paris-Rio c'est que dans les trois cas, l'insouciance et l'irresponsabilité des conducteurs des trois appareils sont seuls responsables de la tragédie qui s'en est suivie. Et au regard des trois affaires, on est en droit de se demander si dans les appareils qui nous transportent les gars aux commandes ont une vague idée de ce qu'ils font. Parceque dans les trois cas, de façon évidente, aucun des conducteurs n'avait la moindre responsabilité chevillée au corps. Mais alors vraiment loin de ce que j'imaginais...

J'ai merdé. Je devais aller à 80 et je suis passé à 190
On croirait moi quand j'ai renversé une bouteille de pinard. Bordel, c'est quand même autre chose 77 morts, non ?
Balises :
Catégories : Presse & Médias