<< Cette condamnable richesse | Page d'accueil | Un perroquet sur l'épaule, une jambe de bois? C'est un pirate! >>

Le gouvernement verdit. Le peuple, lui, est déjà vert depuis un moment.

Comme on peut le lire sur le figaro, Matignon envisage de demander à ses ministres de rouler en voitures électriques. Parce que, et bien, heu... oui, parce que. Voilà.

Vu que l'article cite Ségolène Royal on peut en déduire que tout cela aurait vaguement un rapport lointain avec une certaine forme d'écologie. On s'en doute bien, les ours polaires sont déjà sauvés. 10 ministres en voiture électrique, on imagine le choc sur le climat de notre chère planète.

On a donc une tripotée de ministres qui vont parader dans des voitures toutes neuves et qui coûtent entre deux et trois fois le prix normal, alors que la tâche que leur ont confié les français (par le truchement de l'élection de notre président) est à peu de chose près à l'exact opposé de tout cela. Ce qu'on voudrait c'est qu'ils réparent les finances publiques, pas qu'ils continuent à les dilapider avec un rythme de plus en plus effréné. Apparemment, le seul moyen qu'ils ont trouvé est d'organiser une avalanche de taxes et autres impôts et prélèvements. Mais comme ils dépensent de toute façon bien plus que tout ce qu'ils engrangent, tout cela est vain.

L'insignifiance de ces gens dont le seul but semble d'être de parader devant des caméras en dépensant l'argent public (notre argent donc) m’apparaît de plus en plus déprimante. Ils ne s'en cachent même plus.

Bon, c'est pas tout ça mais il faut que je me mette au boulot. Si seulement le gouvernement pouvait faire de même...

Catégories : Politique