<< Montebourg repique à l'INSEAD | Page d'accueil | Loi Renseignement: non, je n'en veux pas >>

Hausse record des impôts locaux à prévoir en 2015

Vous l'avez tous vu, le président à promis pour 2015 que, je cite, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit. En voilà une belle promesse. Mais là encore, François joue sur les mots. Ce qu'il voulait dire c'est qu'il ne votera pas de hausse des impôts. Ça se joue à pas grand chose finalement.

Comme on peut le lire un peu partout, notre cher président a enfin décidé de réduire les dépenses dans son budget 2015. En effet, il prévoit une baisse drastique des dotations des collectivités locales. C'est 3.7 milliards d'Euros de gagnés pour l'état et 11 milliards cumulés sur les trois prochaines années.

Bien heureusement, l'assemblée nationale a tout de suite fait voter un amendement prévoyant une aide de 423 millions d'euros pour certaines collectivités. C'est tout-à-fait typique du gouvernement: on vous prend d'un côté et on vous en redonne un peu moins de l'autre. Et évidemment, le gouvernement en garde un peu au passage. Des frais de gestion en somme. D'une inefficacité crasse, mais bien commun de nos jours. On nourrit la beuête immonde en lui injectant de l'argent. Mais je m'égare.

Revenons à nos moutons. Les chroniqueurs du Monde, nous prédisent que ceci va engendrer une chute drastique de l'investissement local. Je n'en crois rien. En tout cas pas tout de suite. En effet, il est déjà tard dans l'année et ce genre de réduction de dotation a bien des chances d'avoir pris les collectivités locales par surprise.

De fait, personne n'a attendu M. Hollande pour engager des dépenses. Dans ces dépenses on peut trouver des projets d'investissements entamés, des dettes à rembourser, des écoles à faire tourner, des employés à payer, et ce n'est que ce qui me passe par la tête. Et ça, ce ne sont pas des dépenses qu'on peut réduire du jour au lendemain... Comme d'un autre côté la loi oblige lesdites collectivités locales à voter un budget équilibré, on voit poindre un problème pour début 2015. Comment voter un budget équilibré dans ces conditions? Moins d'argent d'un côté, autant de dépenses engagées de l'autre. Dur.

Voilà pourquoi il faut s'attendre à une hausse des impôts locaux sans précédent l'année prochaine, et à tous les niveaux: régions, départements, communes... D’autant que le cycle électoral y est favorable, puisque c’est en début de mandat que les impôts augmentent en général, laissant aux contribuables le soin d'oublier ça pour les prochaines élections.

Encore une fois, plutôt que d'essayer de dépenser moins, l'état préfère continuer dans sa politique de l'autruche. Et les répercussions — comme d'habitude — se feront sentir sur les victimes habituelles. Vous. Nous. Les contribuables.

C'est à ce moment précis que François Hollande pourra prétendre qu'il n'y est pour rien. Regardez, c'est eux qui ont augmenté les impôts, et en tant que président je ne peux pas m'y opposer. Les collectivités locales sont financièrement indépendantes...

Bien joué.

Catégories : Politique