<< Précédent | Page d'accueil | Suivant >>

Pourquoi je vais voter Fillon

Oui, je vais voter Fillon. Et je vais vous expliquer pourquoi. C'est mon avis, à vous de vous faire le vôtre. Note: Une "suite" de cet article a été publiée depuis.

En préambule, pour moi, il y a peu de candidats qui soient "à considérer". Le Pen, Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon. Les autres n'ont aucune chance et je pense que tout le monde sera d'accord pour le dire. En tout cas, c'est mon point de départ.

Je pense aussi que la France n'est pas dans une situation bien forte. Je crois que tout le monde est d'accord sur le sujet. Les nombres ne mentent pas et ils sont sans appel. Il nous faut un président fort, et de préférence assez rapidement.

J'exclue Le Pen directement. Ses idées de sortie de l'Europe ne vont pas à mon sens dans la bonne direction, mais surtout ses idées sur l'immigration ne me semblent pas non-plus bien saines. Ni pour l'économie ni pour rien d'autre. Et bon, il faut le dire, certains trucs sont disqualifiant pour moi.

Extrait du programme de Marine Le PenErrr, vraiment? On l'interdit? Non mais quand-même, dans la vraie vie, ya des cas légitimes non? Non? Bon, ok.

Ma sensibilité

On pourrait me décrire comme un libéral. Je ne suis certainement pas fondamentaliste libéral, mais je suis certainement plus libéral que ne l'ont été nos quatre derniers présidents. Je pense qu'il faut s'occuper avant tout de notre économie. Et le jour où on sera excédentaire, qu'on réinvestisse les excédents en services sociaux, couverture santé et autre choses nécessaires. Il y en a plein. Mais on ne peut pas continuer à tirer sur la dette comme si elle était infinie. Ça ne marche pas. Regardez la Grèce (Tout le monde connaît). Ou le plan de sauvetage de Chypre. Pour faire simple, le gouvernement a bloqué tous les compte, en a pris entre 5% et 10% pour lui puis a réouvert les comptes. Voilà. Comme ça. Quand il faut payer, ben il faut payer.

"C'est la faute à l'Euro !!!" Oui, c'est vrai. Si Chypre ou la Grèce avaient été sur leur propre monnaie, ils auraient pu en imprimer ou dévaluer. Mais le résultat est le même. Cela aurait amené des taux d'inflation à deux chiffres qui auraient enlevé effectivement 10% de pouvoir d'achat par an à l'ensemble de la population. Donc c'est bien le contribuable qui finit par payer la dette. Quoi qu'il arrive.

Du coup, à mon sens notre plus gros problème est économique. Il ne faut pas se leurrer. L'essentiel de nos problèmes découle du fait que notre économie est au point mort. On ne va pas résoudre le chômage en payant les chômeurs, mais en créant des emplois (pas payés par l'état hein, sinon ça compte pas, c'est comme payer les chômeurs). De même si on veut des soins meilleurs, eh bien c'est simple, il nous faut plus d'argent. Une économie plus forte. On peut rétiérer la logique sur beaucoup de sujets.

Benoît Hamon

En partant de là, il est certain que Hamon avec son revenu universel a peu de chance de révolutionner l'économie de notre pays. Tout cela tire vers le bas, pas vers le haut. En d'autres termes, cela va peser sur notre économie donc par nature la ralentir. Si on avait une économie forte, pourquoi ne pas essayer. C'est à ça que ça sert après tout. La Finlande est en train d'essayer d'ailleurs, sur 2000 personnes. Ça c'est du pragmatisme et de l'intelligence. On essaye, on teste. Les résultats de ces tests seront sans doute très intéressants. Qu'ils débouchent sur la fin de l'experience ou le contraire. Ci-dessous, sur le site-même de Hamon, son projet:

Extrait du programme de Benoît HamonHmmm, on n'essaye pas, on y va direct? Et si c'est une mauvaise idée tant pis?

Jean-Luc Mélenchon

Et Mélenchon... Allons-y:

  • 6 semaines de congés payés, 32 heures, retraite à 60 ans... bref, faire en sorte que la France travaille moins. Super idée.
  • Augmenter le SMIC génère juste un peu d'inflation qui gomme bien vite cette augmentation.
  • Le protectionnisme n'a jamais généré de richesses, bien au contraire.
  • Réquisitionner les profits du CAC40, ça ça va générer des profits. La première année. Qui veut essayer de deviner ce qu'il va se passer la seconde année?
  • Embaucher des fonctionnaires. Est-ce que cela va relancer notre économie?
  • Castro et Chavez sont les idôles de Mélenchon. On peut aller voir ce qui se passe dans leurs deux baux pays pour se rendre compte de ce qui nous attend ?
  • Le salaire maximum (ou 100% d'impôt), ne fera que fuir ceux qui veulent le dépasser. Or, ils en ont les moyens. Et il se trouve que ce sont aussi les plus gros contribuables. Zut.
Alors oui, en effet, il a plein d'autres choses dans son projet. Il veut distribuer de l'argent public comme personne. Mais on n'a pas de quoi se le payer. Sinon, ça serait super, je suis d'accord.
Extrait du programme de Jean-Luc MélenchonBon, voilà, le projet se dévoile. On va cotiser moins et on va gagner plus, plus vite. Mais du coup, le pognon, il vient d'où ?

Fillon vs Macron

Bon, maintenant que j'ai dit tout ça, il en reste deux. Fillon et Macron. Ce sont certainement à mes yeux les deux candidats les moins destructeurs. Du coup, comment choisir?

Petit tour d'horizon.

Fillon a un tas de casseroles qu'on a vu dans la presse. Bon. Qui s'en fout? Ce que je recherche n'est pas le candidat le plus intègre (Sinon j'aurai voté Laguiller tout ce temps) mais bien celui qui - dans mon avis - a le plus de capacités à relever la France.

Macron a l'air d'en avoir aussi de toute façon. Cherchez 10 secondes sur Google. Qui cherche trouve. Côté Fillon, sans aller jusqu'au cabinet noir, il apparaît que certains se sont acharnés pour lui trouver tout ce qu'il y avait à trouver. Quitte à remonter 25 ans en arrière...

Fillon a quand-même l'air d'avoir envie d'aller plus loin dans le dégraissage des finances publiques. Aussi dans la baisse des impôts. Deux choses qui me touchent.

Bilan économique "plausible" du programme des candidats. En milliards d'Euros par an, pas moins.SourceMoins de dépenses, moins de ponctions. Voilà qui me semble être un bon résumé de ce dont on a besoin.

Du coup, je penche pour Fillon.

L'article du Monde

Mais après en avoir discuté avec pas mal de gens, on m'oppose souvent le fait qu'on les a vu tous les deux à l'oeuvre. Fillon sous Sarkozy et Macron sous Hollande et que franchement, le bilan de Hollande a l'air bien mieux... quoi? Oui, selon cette page du monde parue le 16.02.2017. Gulp. Finalement Hollande aurait un meilleur bilan que Sarkozy ?

Rendons néanmoins les honneurs là où ils sont dus. La page est bien faite. On voit la performance de Chirac, de Sarko puis on vous demande de dessiner la courbe de Hollande et enfin on vous montre la vraie. On peut y voir neuf courbes et presque toutes ont l'air outrageusement à l'avantage de Hollande, et donc par transitivité de Macron.

Analysons donc ces courbes:

1. Le chômage.

Le taux de chômage en France depuis 2002 (Le Monde)Rhalala, la courbe n'est pas bonne pour Sarkozy dites-donc mes petits amis.

Regardons maintenant la courbe en comparant la performance de l'Europe. Après tout, si tout le monde a surperformé en Europe sauf nous, c'est une bonne information non? Est-ce qu'on a été meilleurs que les autres ou plus mauvais ?

Le taux de chômage en France vs le taux européenSourceHa, tiens, c'est plus pareil là. Sarkozy met la France sous l'UE, alors que Hollande la remonte en dessus.

Qu'en conclure? Et bien la crise des subprimes a bien eu lieu. Toute l'Europe a pris cher, et la France un peu moins que la moyenne. Pas mal. Mais depuis Hollande? On fait pire que la moyenne de l'Europe.

2. La dette

La dette de l'état depuis 2002 (Le Monde)Rhalala, la courbe est pas bonne pour Sarkozy dites-donc mes petits amis. Ça me rappelle une autre courbe ça.

Regardons maintenant la courbe en comparant la performance de l'Europe. C'est pas tout-à fait la même métrique mais on y voit la même tendance.

Le déficit public depuis 2007 France, Allemagne et Europe (Fipeco)SourceHa, tiens, c'est plus pareil là. On est plus mauvais que la moyenne, mais on s'améliore sous Sarko alors qu'on s'éloigne de la moyenne sous Hollande.

3. Les créations d'entreprise

La courbe représente, je cite, "Selon vous, quelle a été l'évolution du nombre d'entreprises créées – hors autoentrepreneurs – depuis 2012 ?". Pourquoi exclure les autoentrepreneurs... je me le demande bien. En clair, on va enlever toutes les entreprises qu'a rendu possible Sarkozy puis on va mesurer le reste... Ça paraît un peu facile, pour le dire gentiment. Mais bon, regardons la courbe:

Créations d'entreprises en France depuis 2002 (Le Monde) (sans les micro-entreprises)Bon, c'est pas brillant. On commence à s'habituer.

Je n'ai pas trouvé de courbes qui reflète la même métrique que jusqu'à 2012. Nous allons donc voir juste le bilan de Sarkozy.

Créations d'entreprises en France et dans le monde (2006-2012)Source

Bon. On y voit bien l'effet microentreprise, mais apparemment, cela ne compte pas. Oublions donc. On voit quand-même que sans le saut entre Q1 et Q2 2009 la France est quand-même bien au dessus de ses voisins Européens. Le bilan de Sarkozy est donc bon. Celui de Hollande? On ne sait pas.

4. Les faillites de sociétés

Après les créations d'entreprises où l'on nous montre une courbe arbitrairement tronquée d'une des mesures phare de Sarkozy, voici la courbe des faillites d'entreprises.

Nombre d'entreprises en faillite depuis 2002 (Le Monde)Bon, c'est pas brillant. Comme toujours.

Encore une fois, je n'ai pas trouvé de nombres jusqu'à 2015, mais que jusqu'à 2012. Voyons donc le bilan de Sarkozy.

Nombre de faillites de 2006 à 2012 en France et dans le monde.Finalement, il n'y a que le Canada, Japon et Norvège qui soit meilleur que nous. Australie, UK, Islande, Pays-Bas, Danemark et USA sont pire que nous sur la période. C'est pas si mauvais que ça ma foi!

5. Le décrochage scolaire

Cette métrique ne m'intéresse pas. D'autant que la courbe montre à combien de jeunes on a donné le bac sans préciser si le niveau dudit bac a baissé ou si le niveau desdits jeunes a augmenté. J'ai mon idée sur la question. Et la courbe n'y répond pas.

6. Les militaires en « opération extérieure »

Cette métrique ne m'intéresse pas non-plus. Je ne saurai quoi en déduire.

7. L'imposition sur le revenu

Je ne sais pas comment comparer ça avec le reste de l'Europe. La fiscalité est un sujet complexe.

Les recette de l'impôt sur le revenu depuis 2002 (Le Monde) Bon, c'est pas brillant. Mais pour Hollande ce coup-ci.

8. La pauvreté

Évolution du taux de pauvreté (qui concerne les personnes se situant à moins de 60 % du niveau de vie médian) depuis 2002 (Le Monde)Ici on voit un taux qui a monté légèrement sous Sarkozy et qui a stagné sous Hollande.

Après une âpre recherche Google, voici une courbe sur les Etats-Unis dans la même période. Cela reste un indicateur relativement représentatif de l'économie mondiale.

Évolution du taux de pauvreté depuis 1959 aux USA (Wikipedia)SourceOn voit donc bien une nette augmentation en 2008-2009. On voit aussi une baisse assez significative depuis 2015... Du coup, comme d'habitude, Fillon a fait mieux que les US alors que Hollande a fait pire.

9. La croissance.

La croissance du PIB Français depuis 2002 (Le Monde)Encore une fois, un bilan plus que mitigé pour Sarkozy. Ça devient une habitude.
La croissance du PIB Français depuis 2004 (SES ENS Lyon)SourceAh ben ça alors! L'histoire est toute différente. Sarkozy prends la France en dessous de la croissance de l'UE et la rend en 2012 en dessus. Hollande, lui, fait l'inverse et prends la France avec une croissance plus forte que l'Europe et la rend avec une croissance inférieure. Finalement, Hollande a fait moins bien que Sarkozy.

Bilan

  • Merci Le Monde pour cette petite tranche de désinformation. C'est rafraîchissant. Non, les nombres de mentent pas. Mais on peut facilement les sortir de leur contexte.
  • Le bilan de Sarkozy est entâché de la crise des subprimes. Du coup, comparer les nombres comme le fait Le Monde revient à comparer Sarkozy+La Crise à Hollande qui a eu un environnement mondial diablement plus clément. Bref, ça ne sert à rien.
  • Pour moi, le constat est clair. Le bilan de Fillon n'est pas si mauvais. Bon, faire l'amalgame entre le bilan Sarkozy et le bilan Fillon vs celui de Hollande et celui de Macron est hasardeux au mieux. Il en reste que si on fait l'exercice, le résultat est sans appel.
  • Pour toutes ces raisons, je vais voter Fillon.
  • Advienne que pourra.

Bye bye Netflix

Vous avez bien lu. Netflix s'en va. Enfin, entendons-nous bien, Netflix va continuer de proposer ses service en France. Bien sûr. Mais ses bureaux parisiens vont fermer pour être transférés aux Pays Bas. Ça alors...

On imagine que du côté du ministère de la culture, la stupéfaction doit être totale.

Netflix ne peut en effet siéger en France sans respecter les quotas en vigueur de 40% de production Française (Et tout un tas d'autres vexations - fiscales ou autres - dans le but de préserver l'exception culturelle Française bien entendu). Je ne sais pas comment cela peut bien se décliner sur un offre VOD comme Netflix, mais bon. Du coup, ils se sont baignés dans ladite exception culturelle Française et ont même produit une série de leur cru Marseille qui fut un succés... disons discutable.

On peut en lire dans la presse, notamment sur Europe 1:

Outre les impôts - Netflix France a payé 600.000 euros d'impôts sur les sociétés -, les obligations concernant la contribution à la création pourraient expliquer ce déménagement. En s'installant en France, le service de VOD par abonnement était en effet obligé de contribuer au fonds d’aide à la création administré par le CNC et de respecter les règles de diversité culturelle imposées par le CSA.

Sachant que le site de Libération nous apprend que l'entreprise a fait un bénéfice de 1.1 millions d'euros l'année en question, ça fait plus de 50% d'impôts... Bon, d'accord, c'est beaucoup, mais c'est finalement assez peu pour participer à la grandeur de l'Exception Culturelle Française.

Sur le site de l'Express:

L'ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, avait pourtant insisté pour que la société américaine s'installe dans l'Hexagone, y paie ses impôts et participe au financement de la création culturelle lors de son arrivée, à la fin de 2014.

Mais mais... Netflix est certes une société de diffusion de médias, mais c'est aussi une société de production. Du coup, payer 54% d'impôts afin de financer la création culturelle, à savoir sa propre concurrence, ne semble pas être une idée très fine pour le géant Américain...

Le géant a donc décidé de partir. Avec lui, ses impôts, ses employés et ses productions. Mais rassurez-vous! le site d'Europe 1 a de bonnes nouvelles:

Une nouvelle directive européenne. En s’installant aux Pays-Bas, Netflix pourra en théorie échapper à ses règles. Du moins à court terme. Mais, la situation devrait évoluer dans les mois à venir, avec la mise en place d'une nouvelle directive européenne. Cette nouvelle directive sur les services de médias audiovisuels, en cours d'examen, impose notamment une harmonisation des règles de diversité culturelle. Les services seraient aussi obligés de proposer au moins 20% de contenus européens.

Ouf! Nous voilà sauvés. La cavalerie Européenne arrive et va pouvoir imposer nos beaux quotas à nous qu'on a à l'Europe entière. Nul doute que le succès sera aussi éclatant.

Netflix n'a qu'à bien se tenir!

Catégories : Politique, Culture, Technologie

Les éoliennes sont-elles écologiques ?

Comme tout titre qui se compose d'une question, la réponse est non. Elles ne sont pas écologiques ni souhaitables. J'irai même jusqu'à dire qu'elles sont nuisibles à tout point de vue: Économique, écologique et autres.

La raison de base en est simple: Elles sont implantées en dépit du bon sens et de toute façon, pour chaque KWh produit, il faut une source d'électricité alternative qui soit capable de produire la même chose à la demande (Pour quand il n'y a pas de vent): Du charbon, fioul ou gaz. Les autres sources dénergie ne peuvent pas produire de l'électricité "à la demande".

En sachant qu'en moyenne les éoliennes tournent à 24% de leur capacités, si on remplaçait toute la production française d'électricité par des éoliennes, il nous faudrait produire 76% de notre électricité avec des source qui produisent du CO2. Quel retour en arrière quand on sait que la France est un des producteurs délectricité qui rejette le moins de CO2!!! L'impact carbonne des éoliennes est donc positif, non, négatif, non, terrifiant.

Bref, tout cela est un vaste scam qui permet juste aux copains du gouvernement de s'en mettre plein les poches. En effet, le gouvernement déverse des sommes astronomiques là dedans. Souriez, c'est votre argent.

La solution? C'est simple, doublons le nombre d'éoliennes comme le souligne Le Point:

Il va donc falloir accélérer.

Bon. Encore un peu d'argent public gaspillé. C'est pas bien grave, on augmentera un peu les impôts l'année prochaine pour compenser.

Mais ne me croyez pas sur parole, et regardez là pour plus de détails: http://www.contrepoints.org/2016/08/23/263573-leolien-inutile-nuisible-6-raisons

Le Brexit arrive

La grande bretagne a voté. Le Brexit aura donc bien lieu.

Le résultat ne me surprend guère. L'Europe a été montée un peu vite et le tout est dans une sorte d'impasse actuellement. Du coup, l'intérêt de sortir de l'union est bien réel.

Par contre, ce qui arrive maintenant est un rééquilibrage des pouvoirs dans l'union européenne. Pas mal de choses vont devoir s'ajuster pour faire face à la nouvelle situation.

Et avec la brochette d'incapables qu'on a au gouvernement en ce moment, je n'ai aucun doute sur le fait que la France pourra tirer son épingle du jeu, surtout après 40 ans de crise auto-infligée qui nous laisse actuellement dans une position d'infériorité assez sensible vis-à-vis de l'Allemagne entre autre.

Balises : ,
Catégories : Politique

L'état d'urgence sera prolongé.

Vous rappelez-vous le temps où la France était un état de droit? Oui, bien sûr, ça n'est pas si vieux. D'ailleurs ça tombe bien, ca vous fera des choses à raconter à vos enfants. Parce que eux ne s'en rappelleront pas.

Ceci dit, c'était prévisible. C'est vrai que c'est quand-même plus simple avec l'état d'urgence. Pas besoin de s'emmerder avec le système législatif, qui est de toute façon devenu bien trop lent. A force de couper les budgets, il faut dire que les retards s'accumulent.

Enfin bref, l'état d'urgence est le nouveau normal. Ne vous inquiétez pas, on va s'y habituer.

Il n'y a rien à craindre. D'ailleurs, si vous n'avez rien à vous reprocher, vous n'avez rien à cacher, non? Assurez-vous juste de n'avoir plus jamais besoin de ne rien cacher. C'est tout.

Tout cela va mal finir. C'est la seule constante.

Catégories : Politique, Société, Légal