<< Précédent | Page d'accueil

Bye bye Netflix

Vous avez bien lu. Netflix s'en va. Enfin, entendons-nous bien, Netflix va continuer de proposer ses service en France. Bien sûr. Mais ses bureaux parisiens vont fermer pour être transférés aux Pays Bas. Ça alors...

On imagine que du côté du ministère de la culture, la stupéfaction doit être totale.

Netflix ne peut en effet siéger en France sans respecter les quotas en vigueur de 40% de production Française (Et tout un tas d'autres vexations - fiscales ou autres - dans le but de préserver l'exception culturelle Française bien entendu). Je ne sais pas comment cela peut bien se décliner sur un offre VOD comme Netflix, mais bon. Du coup, ils se sont baignés dans ladite exception culturelle Française et ont même produit une série de leur cru Marseille qui fut un succés... disons discutable.

On peut en lire dans la presse, notamment sur Europe 1:

Outre les impôts - Netflix France a payé 600.000 euros d'impôts sur les sociétés -, les obligations concernant la contribution à la création pourraient expliquer ce déménagement. En s'installant en France, le service de VOD par abonnement était en effet obligé de contribuer au fonds d’aide à la création administré par le CNC et de respecter les règles de diversité culturelle imposées par le CSA.

Sachant que le site de Libération nous apprend que l'entreprise a fait un bénéfice de 1.1 milliards d'euros l'année en question, ça fait plus de 50% d'impôts... Bon, d'accord, c'est beaucoup, mais c'est finalement assez peu pour participer à la grandeur de l'Exception Culturelle Française.

Sur le site de l'Express:

L'ancienne ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, avait pourtant insisté pour que la société américaine s'installe dans l'Hexagone, y paie ses impôts et participe au financement de la création culturelle lors de son arrivée, à la fin de 2014.

Mais mais... Netflix est certes une société de diffusion de médias, mais c'est aussi une société de production. Du coup, payer 54% d'impôts afin de financer la création culturelle, à savoir sa propre concurrence, ne semble pas être une idée très fine pour le géant Américain...

Le géant a donc décidé de partir. Avec lui, ses impôts, ses employés et ses productions. Mais rassurez-vous! le site d'Europe 1 a de bonnes nouvelles:

Une nouvelle directive européenne. En s’installant aux Pays-Bas, Netflix pourra en théorie échapper à ses règles. Du moins à court terme. Mais, la situation devrait évoluer dans les mois à venir, avec la mise en place d'une nouvelle directive européenne. Cette nouvelle directive sur les services de médias audiovisuels, en cours d'examen, impose notamment une harmonisation des règles de diversité culturelle. Les services seraient aussi obligés de proposer au moins 20% de contenus européens.

Ouf! Nous voilà sauvés. La cavalerie Européenne arrive et va pouvoir imposer nos beaux quotas à nous qu'on a à l'Europe entière. Nul doute que le succès sera aussi éclatant.

Netflix n'a qu'à bien se tenir!

Catégories : Politique, Culture, Technologie

Les éoliennes sont-elles écologiques ?

Comme tout titre qui se compose d'une question, la réponse est non. Elles ne sont pas écologiques ni souhaitables. J'irai même jusqu'à dire qu'elles sont nuisibles à tout point de vue: Économique, écologique et autres.

La raison de base en est simple: Elles sont implantées en dépit du bon sens et de toute façon, pour chaque KWh produit, il faut une source d'électricité alternative qui soit capable de produire la même chose à la demande (Pour quand il n'y a pas de vent): Du charbon, fioul ou gaz. Les autres sources dénergie ne peuvent pas produire de l'électricité "à la demande".

En sachant qu'en moyenne les éoliennes tournent à 24% de leur capacités, si on remplaçait toute la production française d'électricité par des éoliennes, il nous faudrait produire 76% de notre électricité avec des source qui produisent du CO2. Quel retour en arrière quand on sait que la France est un des producteurs délectricité qui rejette le moins de CO2!!! L'impact carbonne des éoliennes est donc positif, non, négatif, non, terrifiant.

Bref, tout cela est un vaste scam qui permet juste aux copains du gouvernement de s'en mettre plein les poches. En effet, le gouvernement déverse des sommes astronomiques là dedans. Souriez, c'est votre argent.

La solution? C'est simple, doublons le nombre d'éoliennes comme le souligne Le Point:

Il va donc falloir accélérer.

Bon. Encore un peu d'argent public gaspillé. C'est pas bien grave, on augmentera un peu les impôts l'année prochaine pour compenser.

Mais ne me croyez pas sur parole, et regardez là pour plus de détails: http://www.contrepoints.org/2016/08/23/263573-leolien-inutile-nuisible-6-raisons

Le Brexit arrive

La grande bretagne a voté. Le Brexit aura donc bien lieu.

Le résultat ne me surprend guère. L'Europe a été montée un peu vite et le tout est dans une sorte d'impasse actuellement. Du coup, l'intérêt de sortir de l'union est bien réel.

Par contre, ce qui arrive maintenant est un rééquilibrage des pouvoirs dans l'union européenne. Pas mal de choses vont devoir s'ajuster pour faire face à la nouvelle situation.

Et avec la brochette d'incapables qu'on a au gouvernement en ce moment, je n'ai aucun doute sur le fait que la France pourra tirer son épingle du jeu, surtout après 40 ans de crise auto-infligée qui nous laisse actuellement dans une position d'infériorité assez sensible vis-à-vis de l'Allemagne entre autre.

Balises : ,
Catégories : Politique

L'état d'urgence sera prolongé.

Vous rappelez-vous le temps où la France était un état de droit? Oui, bien sûr, ça n'est pas si vieux. D'ailleurs ça tombe bien, ca vous fera des choses à raconter à vos enfants. Parce que eux ne s'en rappelleront pas.

Ceci dit, c'était prévisible. C'est vrai que c'est quand-même plus simple avec l'état d'urgence. Pas besoin de s'emmerder avec le système législatif, qui est de toute façon devenu bien trop lent. A force de couper les budgets, il faut dire que les retards s'accumulent.

Enfin bref, l'état d'urgence est le nouveau normal. Ne vous inquiétez pas, on va s'y habituer.

Il n'y a rien à craindre. D'ailleurs, si vous n'avez rien à vous reprocher, vous n'avez rien à cacher, non? Assurez-vous juste de n'avoir plus jamais besoin de ne rien cacher. C'est tout.

Tout cela va mal finir. C'est la seule constante.

Catégories : Politique, Société, Légal

Loi sur le renseignement: C'est parti

Il ne restait plus que le conseil constitutionnel. Seul le conseil des sages pouvait encore mettre un terme aux poussées de surveillance de masse engendrée par les deux derniers présidents. Mais non. Ils n'en n'ont rien fait.

Résultat des courses, c'est la surveillance massive des Français qui est désormais légale avec des boîtes noires installées chez les opérateurs télécoms, sans processus judiciaire (les juges c'est tellement 1990), manque de contrôle démocratique même a posteriori (l'exécutif est le seul maître), absence de respect du secret professionnel des avocats ou du secret des sources des journalistes puisque finalement l'exécutif peut tout écouter.

Je ne sais pas comment on peut qualifier ça de succès. C'est un pas de géant vers un régime totalitaire. Et dire qu'on a voté pour ces deux clowns...